Antigone court encore.

"Elle m’avait menti comme à un enfant, distraitement, sans y prêter attention, il est trop petit, il ne peut pas comprendre… Les lumières dans le ciel ? Mais non, gros bêta, ce n’est pas un avion, c’est le bateau de Peter Pan qui emporte les enfants perdus au pays imaginaire… Les mots, quand ils font rêver, c’est la pire des drogues… quand ils font mal aussi…"

- Kradify - Journal inactuel (via kradify)

"

Chapitre 20

Je me sens toujours trop fatigué pour me projeter dans autre chose que des illusions… Les meilleures années de notre vie se comptent en secondes… Mademoiselle Tout Tout de Suite trouvait encore ça bien long…

- Tu as le souvenir, quand mes cheveux ont effleuré ton visage ?

- Nous étions penchés sur un plan de Venise.

- Le jardin était assez vide pour contenir nos solitudes.

- Mais les cigales étaient drôlement casse-couilles !

- Ah, ah, San Lazzaro Degli Armeni, les moines nous épiaient, je peux le reconstruire dans ma tête.

- Tu dirais quoi, deux secondes ?

- Peut-être trois.

- Une éternité.

- On peut compter la première fois au café.

- Filles du Calvaire ?

- Oui, je t’ai pris la main sous la table.

- L’ébriété me fait toujours bonne fille. Tu me disais vouloir obéir à tous mes désirs.

- Mais tu n’en avais aucun.

- Deux secondes ?

- Pas plus de trois.

- On n’arrivera jamais à dix.

- L’amour c’est l’intervalle entre les miracles ?

- Si tu veux.

- Mais je t’aurais aimé sans même un signe de toi !

- Tu ne sens les choses qu’avec des mots, il faut la pudeur qui va avec la passion. Et puis, les signes ne font pas un destin.

- Je t’aime.

- Vivre ou être heureux, il faut choisir.

- Salope !

- D’amour ?

"

- Kardify - Journal inactuel (via kradify)

"C’est avec de l’indifférence que l’on dissout le mieux les sentiments quand ils sont trop incrustés, mais il est important de bien lire la notice : produit toxique et très volatile qui déteint facilement sur le caractère."

-

Kradify - Journal inactuel (via kradify)

L’une des dernières tractions vers le monde

"Heureux ceux auxquels le bordel suffit…"

-       Louis-Ferdinand Céline

Comme des planètes.

(Source: ifimeanalottoyou, via mmeunderstood)

Je fais partie d’une génération et j’ai espoir en celle-ci.

(Source: exprexs, via liebeserklarung)