Antigone court encore.

"Tout a l’heure sous la douche, j’ai enfin réussi a formuler les derniers mots que je voudrais bien te prononcer. Et alors je veux te regarder dans tes petits yeux a la couleur indéfinissable et avec ma voix d’enfant la plus douce et la plus respectable te dire enfin que tu n’es parfaitement rien pour moi, que tu n’as plus rien de l’homme dont j’ai été amoureuse, ni de celui que j’ai et que j’aurais pu apprécier. Tu demeures seulement une jolie vapeur qui m’a apporté du bonheur durant de multiples heures. Et avec tout le recul que tu m’a permis de prendre, je réalise tendrement que je ne t’ai jamais aimé, seulement que tu m’y a forcé. Sans jamais y parvenir mon ange."

"Poète ? Hah ! Mon pauvre garçon ! Si c’était pour vendre du plaisir et du rêve, il aurait mieux valu que tu sois dealer et proxénète."

- (via miroir-fumant)

"J’ai la tête qui tourne parce que j’ai trop bu, je voulais me souler, et coucher avec elle. Je la trouvais sexy cette femme. Parce que je me sentais seul, c’était peut-être la seule raison. Je voulais que quelqu’un me fasse l’amour, je voulais quelqu’un qui ait envie que je lui fasse l’amour, je croyais que ça m’aiderait à combler le petit trou que j’ai dans le cœur, mais je rêvais. Parfois je me dis que j’ai déjà éprouvé tous les sentiments possibles, et que je n’aurais plus jamais de sensations nouvelles. Seulement une version fade de ce que je connais."

- Her - Spike Jonze

(Source: maldoror6)